Galerie

Pour les maires catholiques, célébrer ou non le mariage pour tous ?

Pour les maires catholiques, célébrer ou non le mariage pour tous ?Article paru dans LaVie le 24/05. L’un comme l’autre, ils sont maires de communes rurales. L’un comme l’autre, ils sont catholiques. Pourtant, ils diffèrent sur l’attitude à adopter face à la loi autorisant le mariage de couples de personnes de même sexe, promulguée le 17 mai par François Hollande.

D’un côté, Elie Geffray, maire d’Eréac (Côtes d’Armor, 600 habitants), et par ailleurs prêtre, se dit prêt à marier les couples homosexuels qui en feraient la demande. De l’autre, Hugues Foucault, maire de Bretagne (Indre, 150 habitants), affirme qu’il n’en fera rien. Pour La Vie, ils expliquent la vision qu’il ont de leur fonction et justifient leur position.

L’accueil de la loi Taubira

Hugues Foucault :

« A l’annonce de la promulgation de la loi par le président de la République, j’ai senti une chape de plomb me tomber sur les épaules. Ce texte devenait loi de la République ; une loi qui allait entrer en contradiction avec ma conscience, un pas de plus vers une société libérale-libertaire. D’ailleurs, je continuerai à manifester contre cette loi : je serai le 26 mai à Paris avec beaucoup de mes collègues maires. »

Elie Geffray :

« C’était plutôt un soulagement, car les débats commençaient vraiment à traîner en longueur. Et puis les dramatisations surfaites, artificielles, autour de l’idée d’un basculement de civilisation, ont tendance à me fatiguer… Est-ce que ça a fait basculer la société en Espagne ou en Belgique ? Et puis, quand on regarde dans nos communes, le mariage n’intéresse déjà presque plus personne. Je ne pense pas que le mariage pour tous concernera beaucoup de monde.

Désormais, la loi est votée et nous allons enfin pouvoir passer à autre chose. Je suis d’ailleurs bien certain qu’aucun gouvernement de droite ne reviendra dessus. »

Le rôle du maire

Elie Geffray :

« Le maire est un officier d’état civil, donc un représentant de l’Etat. A partir du moment où la loi a été votée par un Parlement démocratiquement élu, elle devient la loi de tout le monde. Ernest Renan définissait la Nation comme l’adhésion à des valeurs et à des règles communes. Ce qui veut dire que c’est à à l’unité même de la Nation que les dissidents portent atteinte. »

Hugues Foucault :

« En tant qu’officier d’état civil, j’ai le devoir d’appliquer et faire appliquer la loi. Mais quand je me suis présenté aux municipales en 2008, le mariage homosexuel ne faisait pas partie du deal, et ma conscience me fait dire que je ne peux pas célébrer ce type d’union. Je n’en ai pas encore parlé avec le conseil municipal, mais si mes deux adjoints ne veulent pas non plus les célébrer, je délèguerai à un conseiller municipal qui accepterait de le faire… et si personne n’accepte la délégation, j’exercerai mon objection de conscience. Je m’expose à des poursuites ? eh bien je prendrai les poursuites ! »

Une objection de conscience ?

Elie Geffray :

« Dans le cas d’un médecin qui pratique une interruption volontaire de grossesse, je peux comprendre qu’il y ait une objection de conscience, car c’est lui qui accomplit le geste. Mais pour un maire qui marie un couple de même sexe, ça n’a rien à voir : le maire ne s’engage à rien lui-même, il n’est là que pour enregistrer un contrat entre deux personnes. Pour ma part, j’estime que quelles que puissent être mes opinions personnelles, quand je suis maire je dois faire le boulot du maire. On ne remplit pas une mission qui nous est confiée selon nos humeurs ! Si quelqu’un se met à apprécier la loi en fonction de sa conscience, c’est la dissolution de notre socle commun… »

Hugues Foucault :

« Certes, il y a sans doute une rupture de notre socle commun, mais moi en accomplissant cet acte de mariage, je valide une éventuelle adoption… et peut-être demain, une PMA ou une GPA. Or, ma conscience me dit que je ne peux pas d’une part priver un enfant d’une éducation dans l’altérité d’un père et d’une mère et d’autre part faire de lui un orphelin et accepter la marchandisation du corps des femmes. Les Français ont d’ailleurs fini par se réveiller sur se sujet… mais trop tard.

Et puis vous savez, après l’affaire Cahuzac, on a vu tout le monde pousser des cris d’orfraie pour qu’il ne se revienne pas à l’Assemblée. Sauf que légalement il en avait le droit. Comme quoi, on admet bien qu’une « loi » supérieure à celle de la République puisse demander de ne pas faire quelque chose… »

Les sanctions éventuelles

Hugues Foucault :

« J’ai peur que le gouvernement ne veuille faire un exemple avec le premier maire qui refusera de célébrer un mariage entre personnes de même sexe. Même si la justice est indépendante… Mais il est évident que si un maire réfractaire n’était pas fortement condamné, cela reviendrait à reconnaître une liberté de conscience dans les faits. D’un autre côté, je crois que si je devais aller en prison pour avoir refusé de célébrer un mariage entre personnes de même sexe, mes administrés auraient beaucoup de mal à comprendre. »

Elie Geffray :

« Trois ans de prison et 45.000 euros d’amende pour les maires qui refuseraient de célébrer des mariages homosexuels, ça me paraît tout de même sévère… C’est évident que l’Etat devrait leur demander des comptes, mais dans ce cas ça me paraît disproportionné. Peut-être pourrait-on plutôt se contenter de les révoquer… ou alors, les inscrire à un stage d’instruction civique ! »

Les élections municipales en 2014

Hugues Foucault :

« Je connais des maires qui ne se représenteront pas en 2014. Personnellement, j’avoue que je ne me suis pas encore vraiment posé la question. Mais il faudra voir, parce que je pense que je peux apporter quelque chose au service du bien commun, malgré cette loi. »

Elie Geffray :

« Il faudra que les maires opposés au mariage pour tous sachent en tirer les conséquences. Personnellement, je pense même que s’ils ne veulent pas les célébrer, ils devraient démissionner dès maintenant. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s