Journal d’un jeune élu

Les jeunes ont-ils leur place en politique ? La réponse est oui, et pas seulement pour tracter ou brandir des banderoles dans les meetings. Ils ont des choses à dire et peuvent apporter un peu d’air frais dans la vie politique française, qu’elle soit nationale ou locale.

Cela ne vaut bien entendu qu’à condition de vouloir servir et non se servir. C’est ce qui me guide dans mon engagement. Le monde politique est aujourd’hui malade du carriérisme ayant pour conséquence une vie politique avec un petit « p » et dont le symptôme grandissant est l’abstention et la montée des extrêmes.

Alors comment redonner, nous les jeunes, ses lettres de noblesse à l’action publique ?

Premièrement, il faut être sûr de ses valeurs. Ce sont elles qui nous guident dans notre engagement, de nos réflexions à notre action. La force des Chrétiens-Démocrates que nous sommes repose sur un socle de valeurs clairement identifié (humanisme, responsabilité, intérêt général, justice sociale, ainsi que les racines chrétiennes de la France et de l’Europe). Ce n’est plus toujours le cas des autres formations politiques.

Deuxièmement, il faut s’engager concrètement pour porter ces valeurs. Il n’y a à cet égard pas de petits et de grands engagements. J’ai pour ma part grandi à Questembert, une charmante commune morbihannaise avoisinant les 8000 habitants. J’aime profondément cette commune et la communauté que forme ses habitants. Ce que cette ville représente et ce qu’elle m’a donné a été certainement ma première source de motivation.

C’est ainsi que je me suis investi au Conseil Municipal des jeunes à l’âge de 13 ans, au Conseil d’Administration du lycée à 16 ans et dans diverses associations. Jusqu’au jour, où en 2001 je suis présenté à Michel BURBAN, tête de la liste divers droite aux élections municipales. J’ai tout de suite apprécié l’homme pour son histoire professionnelle qui l’a conduit à créer des centaines d’emplois, sa volonté de placer l’Homme au cœur de toute action politique, sa philosophie du travail en équipe et sa profonde humilité. C’était sa première candidature à une élection et ma première campagne. 2004 voit son élection contre toute attente au Conseil Général, un essai qui a été brillamment transformé au mois de mars dernier. En 2008, j’ai accepté la 7ème place sur sa liste pour les élections municipales. J’ai également accepté au lendemain de l’élection de prendre la présidence d’une  association de soutien au groupe d’opposition représentant plus d’une centaine d’adhérents et autant de sympathisants sur la commune. C’était pour moi l’occasion de faire une nouvelle fois mes preuves dans l’attente d’une éventuelle entrée au Conseil Municipal. La mission était importante avec la publication d’un journal distribué toutes boîtes quatre fois par ans, l’organisation de dîners-débats ou encore l’animation de commissions thématiques. Il n’y a qu’une seule solution : le travail et plus précisément le travail d’équipe.

Troisièmement, l’engagement politique, pour être efficace, doit reposer sur une bonne formation. Il est en effet important d’apprendre à se saisir des dossiers, des enjeux d’actualité et construire un raisonnement. Pour cela, les partis politiques restent la meilleure école. Personnellement, j’ai choisi de rejoindre l’UMP lors de sa création en 2002, puis le PCD. En travaillant et en m’investissant, j’ai pu occuper successivement diverses fonctions : Responsable Départementale Jeunes Populaires, membre du Comité Départemental du Morbihan et du Conseil National de l’UMP, et depuis quelques mois je suis également Délégué des Jeunes PCD du Morbihan. Ce parcours a été tout aussi formateur et utile que mon engagement associatif local. Je ne saurais que trop vous recommander de vous engager au sein du Parti Chrétien Démocrate. Les WE de formations et les séminaires sont extrêmement enrichissants, tout ça animé par une équipe dynamique et motivée.

Aujourd’hui, je suis Conseiller Municipal et mes Collègues, dans une volonté de renouvellement, m’ont récemment confié la responsabilité du groupe d’opposition questembertoise pour la deuxième partie du mandat avec un objectif : préparer une alternative crédible en 2014.

Je voudrais, pour conclure, vous citer notre Président, Maxence POUMAERE nous disant lors de notre dernier Conseil National qu’: « Une nouvelle génération de responsables politiques doit se lever et nous y contribuerons ! » Les jeunes ont leur place dans le débat public et l’action politique, et nous, les jeunes chrétiens-démocrates, forts de nos valeurs, nous avons et nous aurons un rôle central à jouer dans la rénovation de la vie politique française. Alors engagez-vous !

Jelle Lemaitre
Conseiller Municipal de Questembert
DDJ PCD 56

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s